Mikao Usui Sensei

L'Histoire d'un Maître

Le parcours hors du commun d'un être exceptionnel qui marqua l'histoire énergétique de notre monde

L’Histoire de Mikao Usui est très vague, car nous n’avons pas beaucoup de traces écrites et vérifiées. Son histoire a été transformée au fils des années par les différents intervenants dans le monde du Reiki. Beaucoup d'enseignants tentent de retrouver et de recouper les informations de différentes sources ce qui est un travail énorme. Là encore un tri est à faire jusqu'au jour où nous aurons la véritable chronologie de la vie de Mikao Usui Sensei.

Voici quelques dates :

15 août 1865

Mikao Usui a vu le jour à l’Époque d'Edo (1600 - 1868), dans le village de Taniai, dans le district de Yamagata. Actuellement, ce village porte le nom de Miyama-cho et fait partie de la préfecture de Gifu (Gifu ken) située au centre de l'île de Honshu. Le nom bouddhiste de mikao Usui était Gyôhan, son nom posthume, Reizan-in Shyo Tenshin Koji. Il était un descendant de Tsunetane Chiba, un célèbre samouraï de la fin de l'ère Heian au début de l'ère Kamakura (1150- 1210), comme l'atteste la stèle commémorative érigée en son honneur au temple de Saihoji. Son père se prénommait Taneuji, dit Uzaemon ; le nom de jeune fille de sa mère était Kawai. Il avait deux fréres, Sanya et Kuniji, respectivement médecin et policier, et une soeur plus âgée appelée Tsuru. Dès l’enfance, il manifesta une grande capacité de travail. On dit de lui qu’il était doté de qualités vraiment supérieures.

1868

La restauration impériale de l’Empereur Meiji commence (1868-1912). Le Japon s’ouvre de nouveau aux Gaïjins (étrangers). De nombreuses réformes modernes sont introduites en plus d’un retour aux traditions nationales du Confucianisme et du Shintoïsme. Le père de Mikao USUI se rallie au nouveau régime et oriente l’éducation de ses enfants selon les instructions de l’Empereur.

1869

A l’âge de quatre ans, Mikao USUI est envoyé dans un monastère du Bouddhisme Tendaï où il apprend aussi le Qi-Gong (Ki-Ko au Japon, on retrouvera dans le Reiki certaines techniques du Ki-Ko comme la Paume d’énergie, la Main de protection, etc.). Il médite régulièrement sur le Mont Kurama, où réside le siège de son école bouddhique.

1887

Il épouse Sadako Suzuki ; sa date de naissance est inconnue. Elle décédera le 17 octobre 1946. De cette union naîtra deux enfants : Un garçon prénommé Fuji, né en 1908, décédé le 10 juillet 1946, et une fille, prénommée Toshiko, née en 1913, décédée le 23 septembre 1935. Fuji était professeur à l'université de Tokyo et reprit les affaires familiales à la mort de son père. C’est lui qui fît ériger la tombe de son père en 1927, l’année suivante de son décès.

1892

A l’âge de 27 ans, Mikao USUI se convertit au Bouddhisme Shingon, ce qui entraîne des remous dans sa famille.

1918/19

Mikao Usui pratique le Zen durant 3 ans, mais ne s'engage pas dans la communauté bouddhiste ; il vit au milieu de ses concitoyens et de sa famille.

Mars 1922

Inquiet de ne pas atteindre l’immédiat Satori du Zen, il demande à son Maître que faire. Il obtient la réponse : « Eveille-toi ou meurt ! ». En mars 1922, il se rend sur le Mont Kuruma pour atteindre l’Eveil. Il pratique le « Shyu-gyo », une discipline de jeûne et de méditation semblable au Nyoung-Naï tibétain. C’est au dernier jour que quelque chose de blanc se mit à tourner au-dessus de sa tête et lui révéla le Reiki. Le terme de Reiki fait référence à une grande lumière blanche dans laquelle se manifeste la présence divine. Il comprit alors que cette atmosphère se manifestait à lui à volonté pour produire notamment des effets de guérison. Il essaya sur sa famille et ses proches et commença à constituer un manuel de soin qui deviendra le USUI Reiki Hikkei.

Avril 1922

Il créé l'Usui Reiki Ryoho Gakkai, Organisation Usui de la méthode de guérison naturelle par le Reiki, et se nomme Président. Il ouvre un lieu d'étude (dojo) dans le quartier Harajuku de Tokyo. Ce quartier est connu pour abriter l'un des plus célèbres temples shintoïstes, le Meiji Jingu, dédié à l'Empereur Meiji et à sa femme, l'Impératrice Shoken. Sa construction dura 8 ans, de 1912 à 1920. Il est situé au milieu d'une forêt artificielle d'une superficie de 700 000 m².

1923

Introduction des symboles dans le système d'Usui Sensei.

Le 1er septembre 1923, un grand tremblement de terre, en japonais "Kanto daishinsai", dévaste la plaine de Kanto, situé à Honshu, île principale du Japon, provocant de graves dommages dans les villes de Yokohama, de Kanagawa, de Shizuoka, et de Tokyo. Un rapport établira le nombre de victimes à au moins 105 385 morts, et à 37 000 disparus. 580 397 bâtiments furent détruits. Usui se mobilise pour soigner les sinistrés.

1924

Il donne accès à son manuel, l'Usui Reiki Hikkei, à ses étudiants. De nos jours, il existe plusieurs versions traduites en français. Il contient trois parties : Une introduction explicative sur le Reiki sous forme de questions/réponses, un guide de guérison (Ryoho Shishin) comprenant des positions originales des mains pour traiter diverses pathologies divisées en 11 chapitres, ainsi que les poèmes (Gyosei) de l’Empereur Meiji.

1925

En février, il commence la construction d'une vaste clinique de Reiki à Nakano, un quartier nouveau de Tokyo. La même année, il revoit sa méthode de soin et renomme les niveaux de ses enseignements. Ils se divisent à présent en 4 degrés.

9 mars 1926

Il meurt d’un accident vasculaire cérébral en donnant un Reiju à Fukuyama dans le district d'Hiroshima, lors d'un séjour à Kure et Saga. Il avait 62 ans.